Clinique Dentaire Savoie Et Roy

Le journal communautaire de Saint‑Étienne‑de‑Lauzon 

 

Ici et Lévis Ici et Lévis

Colloque régional sur l’hypersexualisation Le sexe, j’en parle comment?

Les partenaires de l’Entente spécifique en matière d’égalité entre les femmes et les hommes pour la Chaudière-Appalaches invitent fortement les représentants des médias à venir couvrir un événement important pour le bien-être de nos jeunes soit le Colloque régional sur l’hypersexualisation, ayant comme thème : Le sexe, j’en parle comment?

Ce phénomène est de plus en plus préoccupant considérant les effets pervers sur la santé physique et mentale qui en découlent. Déjà 135 personnes provenant du réseau de la santé, du milieu scolaire ou d’autres organismes jeunesse tels que les maisons de jeunes sont inscrites.

Cette activité s’inscrit dans le cadre de la campagne régionale de sensibilisation sur l’hypersexualisation qui a débuté le 30 janvier dernier et qui se déroule jusqu’au 30 juin 2014 sur tout le territoire de la Chaudière-Appalaches. Pour en savoir plus : www.femmesca.com/hypersexualisation.

Quand : mercredi le 9 avril 2014
Heure : 9 h à 16 h
Où : Le Centre Caztel
Ste-Marie de Beauce

On parle d’hypersexualisation de la société lorsque la surenchère à la sexualité envahit tous les aspects du quotidien et que les références à la sexualité deviennent omniprésentes dans l’espace public : à la télévision, à la radio, sur Internet, dans les cours offerts, les objets achetés, les attitudes et comportements de nos pairs, etc.

Pour plus d’information :

Karine Drolet Coordonnatrice de l’Entente spécifique Égalité
Téléphone : 418 831-2442
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Centre de Formation Agricole de St-Anselme

Dès septembre 2014, le Centre de formation agricole Saint-Anselme offrira le diplôme d'études professionnelles en production animale (productions avicole, bovine, laitière, ovine, porcine ou autres) par Internet. Ainsi, peu importe où se trouve l'élève, il obtiendra un diplôme lui donnant accès aux aides à l'établissement.  La formation étant individualisée, il pourra s'inscrire en tout temps et diplômer plus rapidement.

La formation en ligne demeure très pratique, avec des exercices à réaliser. Les enseignants sont disponibles en ligne par caméra Web pour soutenir et encadrer les élèves, tout comme ils le feraient en classe.

Nous souhaitons donc votre collaboration pour faire connaître cette nouvelle formule. Si vous le souhaitez, nous pouvons venir vous présenter le fonctionnement de la formation.

Détails sur la formation en ligne

Sylvain Beaulieu, conseiller pédagogique
418 885-4517 poste 1658
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inscription

Normand Bissonnette, responsable des admissions
418 885-517 poste 1661
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les villes qui entravent le travail des journalistes briment leurs citoyens

Saint-Lambert, 20 janvier. « … enlève ça de là… ». Le ton est intransigeant. Le nouveau maire ordonne à un journaliste qui veut enregistrer la séance du conseil de retirer son micro. Le même soir, à Candiac, le maire interdit à un journaliste de prendre des photos du conseil municipal. Plus tôt dans la journée, à Québec cette fois, le maire ferme la porte de son bureau au nez des journalistes arrivés deux minutes trop tard parce qu’ils posaient des questions au chef de l’opposition.

Le 15 janvier, à Mont-Saint-Pierre en Gaspésie, la mairesse ordonne à un caméraman qui filme la séance du conseil de ranger sa caméra. À Saguenay, le maire traite les journalistes qui posent de bonnes questions de « pas bons » et leur reproche de jouer le rôle de l’opposition. Et que dire de ces maires qui menacent les journaux locaux trop curieux de cesser de publier des avis publics dans leurs pages?

À travers ces journalistes dont on entrave le travail, c’est notre droit d’être informés des affaires de nos villes qu’on nie. Avons-nous les moyens d’être tenus dans l’ignorance de ce que font nos élus avec notre argent? Voulons-nous continuer d’engraisser les voleurs de fonds publics? En avons-nous assez des "Monsieur 3%" et des voyages dans le sud payés par des entrepreneurs aux fonctionnaires de nos villes? Si nous répondons oui, nous devons, par tous les moyens, aider les journalistes à faire leur travail. Parce que sans les journalistes, la Commission Charbonneau n’existerait pas et la Commission Gomery, avant elle, n’aurait jamais eu lieu.

J’ai la profonde conviction que de très nombreux maires et conseillers des villes du Québec ont comme valeur première de servir leurs concitoyens. Pensons à la mairesse de Lac-Mégantic. Mais, dans beaucoup d'autres villes du Québec, des élus n’ont rien compris au caractère démocratique de leur fonction et se comportent comme les patrons d’une entreprise privée. Selon certains maires, les journalistes n’ont pas à se mêler de leurs affaires. La Fédération professionnelle des journalistes du Québec lance aujourd’hui un appel pressant aux mairesses et maires du Québec, au premier ministre, au ministre des Affaires municipales, au chef de l’opposition, au chef de la seconde opposition et à la porte-parole de Québec Solidaire.

Au nom de tout ce que nous considérons collectivement comme sacré, prenez tous les moyens, y compris législatifs, pour permettre aux journalistes du Québec de jouer leur rôle : celui de sentinelles de la démocratie.

Sylvie Fréchette s’associe au RABQ pour son 10e anniversaire!

C’est aujourd’hui que se tient le lancement officiel du 10e anniversaire du Réseau de l’action bénévole du Québec ! L’organisme en a profité pour annoncer que madame Sylvie Fréchette deviendra la nouvelle porte-parole du RABQ.

Plusieurs activités sont prévues à l’agenda dans le cadre du 10e anniversaire du RABQ, notamment un cocktail spécial qui aura lieu le 5 décembre prochain dans le cadre de la journée internationale des bénévoles où le RABQ tiendra son colloque provincial.

Lire la suite : Sylvie Fréchette s’associe au RABQ pour son 10e anniversaire!

La Clinique médicale Saint-Étienne

La Clinique médicale Saint-Étienne est heureuse de vous présenter les derniers médecins qui se sont jointes à l'équipe médicale : Dr Anne-Catherine Bergeron, Dr Annick Duguay et le Dr Anne-Sophie Houle. Si vous êtes à la recherche d'un médecin de famille, composez le 418-831-9538 pour prendre rendez-vous. 

Sous-catégories

Bibliothèque Albert-Rousseau

Coordonnées

711, avenue Albert-Rousseau
Saint-Étienne (Québec) G6J 1Z7
Téléphone: 831-6492
Télécopieur: 831-6107
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.