Clinique Dentaire Savoie Et Roy

Le journal communautaire de Saint‑Étienne‑de‑Lauzon 

 

Ici et Lévis Ici et Lévis

Mot de l'équipe du Tourbillon

  Février est maintenant passé et nous sommes en route pour le
printemps plus que jamais!

  Vous connaissez des jeunes qui ont des talents musicaux et qui méritent
d'être entendus?  C'est exactement ce que le Club Lions de St-Étienne
recherche pour la 2 ième édition des "Jeunes Talents Musicaux Lions". Ce
fut un grand succès l'an passé et le Club compte bien récidiver cette
année.

  À l'école Plein-Soleil, une toute nouvelle entreprise jeunesse est née; une
initiative culinaire unique dans la Commission Scolaire des Navigateurs
mettant en vedette les élèves de l'école.

  À la Maison des Jeunes, encore de belles activités passées et à venir
en plus d'une équipe d'animation dynamique qui travaille au mieux-être
de nos jeunes et les aide à devenir des citoyens responsables et
engagés.

  À lire et bien plus encore!  Bon mois de mars à tous nos lecteurs.
L'équipe du Tourbillon.

Conférence pour Albatros

Réflexions suite à la soirée de ressourcement d'Albatros Québec et Albatros Lévis

Le 12 septembre dernier, les membres d'Albatros Québec et Albatros Lévis ont réfléchi ensemble sur le rapport des vingt-quatre (24) recommandations de la Commission spéciale « Mourir dans la dignité ».

Le conférencier de la soirée, monsieur Yvon Bureau, travailleur social et consultant bénévole pour le Collectif mourir digne et libre, a fait part de ses propres réflexions concernant le rapport de la Commission.

Suite à l’exposé de M. Bureau, les participants ont pu partager leurs visions.  De ces échanges, il en ressort que la personne en fin de vie est au cœur du processus et des décisions quant à ses volontés concernant sa propre fin de vie : les accompagnateurs et les gens autour de cette personne se doivent de respecter les valeurs et le libre choix de cette personne.

Comité des communications

Albatros Lévis

 

Au son des cloches de l’église de Saint-Étienne-de-Lauzon

Une cloche, simple objet destiné à l'émission d'un son, associée à ses consœurs, devient une véritable alliée pour convoquer la communauté chrétienne à se rassembler ou à se tourner vers le ciel en certains moments de la journée ou de la vie.

Faites de bronze, métal traditionnel pour les cloches (alliage comprenant 22 % d'étain et 78 % de cuivre), elles rassemblent les chrétiens pour la liturgie tout en invitant à s’y associer de cœur ceux qui ne peuvent pas y participer.

Les cloches ont un langage qui est non seulement un écho à la voix des prédicateurs de l’Évangile, mais la prolonge comme une « voix » d’adoration, de louange, de la pénitence, de la prière, du temps qui s’écoule. Cette « voix » a un message à transmettre par la sonnerie d'une cloche ou d'un ensemble de cloches. Elle s'appuie sur trois composantes : la sonorité de la cloche; la modalité et le rythme de frappe sur celle-ci; le nombre de cloches mises en œuvre simultanément ou successivement.

En octobre 2011, M. Léo Goudreau, vaillant travailleur et membre de la confrérie des Chevaliers de Colomb, est passé nous rencontrer. À 91 ans « bien sonnés », cet expert de ce noble instrument de percussion avait remarqué lors d’un arrêt devant l’église que le son provenant du clocher n’était pas bien ajusté. Propriétaire de la compagnie qu’il a dirigé de nombreuses années, il est revenu avec l’accord des membres de l’Assemblée de fabrique et a effectué de nombreux travaux. Au terme de son ouvrage, il a déclaré que c’était la fin de son œuvre et qu’il prenait définitivement sa retraite. Pour ne pas se faire oublier, dans sa grande générosité, il a acquitté lui-même la facture totale des travaux. Nous voulons par cet article lui rendre un hommage bien senti de la part de tous les paroissiens et paroissiennes de Saint-Étienne. Après avoir procédé à l’entretien et l’ajustement de tout le système activant les cloches évitant de trop grandes vibrations au clocher et avant de quitter, il s’est permis de prodiguer de nombreux conseils sur la vie, l’entretien et la sonorité des cloches de notre église. Nous vous en laissons un court résumé.

Les sonneries, comme le message, diffèrent selon les circonstances. La volée est l’action de la cloche qui oscille sur son axe, le battant libre frappant l'intérieur. C’est la sonnerie utilisée pour les messes du dimanche, des jours de fête comme Noël, Pâques... Toutes les cloches sont en mouvement. Le tinton, qui précède parfois la volée, est le son émis par un maillet frappant l’extérieur de la cloche.

L’Angélus, référant à la salutation de l’ange Gabriel, se fait entendre le midi, alors qu’autrefois ce « chant » revenait trois fois par jour : matin, midi et soir.

Les dimanches et fêtes, les cloches sont actionnées 15 minutes avant chaque célébration. Les baptêmes et les mariages sont des moments où l’expression de la joie avec la communauté se transmet par la volée de toutes les cloches pendant 3 à 5 minutes.

Quant survient un décès, le glas annonce les funérailles. La manière de le sonner comprend 3 séries de tintements, puis une volée. Pour le tintement, on sonne, s’il s’agit d’une femme : 2 coups par cloche, en commençant par la plus aigue; un homme : 3 coups par cloche, en commençant par la plus grave; un prêtre : 9 coups par cloche, en commençant par la plus grave; un évêque ou le Pape : 15 coups par cloche, en commençant par la plus grave.

Une seule fois dans l’année, les cloches gardent silence et ce durant les Jours Saints. On cesse de sonner les cloches le Jeudi Saint (volée des cloches pendant tout le chant du Gloria) pour n’en reprendre la sonnerie qu’à la Veillée pascale au chant du Gloria (volée de toutes les cloches). C’est honorer la sépulture du Sauveur et le silence du tombeau dans l’attente de la glorieuse résurrection.

À Saint-Étienne, comme dans la plupart des paroisses, chaque cloche porte un nom. Marie Étienne émet le son FA dièse et pèse 1 809 livres. Joseph Nazaire produit le son SOL dièse et pèse 1 268 livres. Louis Denis donne le son LA dièse et pèse 914 livres. Elles ont été acquises en 1905, de la fonderie Paccard, à Annecy-le-Vieux en France. Il ne faut pas oublier Josephte Stéphanie pesant 224 livres et acquise en 1861, de la fonderie Meneely, à West Troy, dans l’état de New-York, après la première église. Au sommet de la nouvelle église construite en 1904, elle habitait dans le clocheton au-dessus du chœur. Aujourd’hui, elle est située sous le petit campanile métallique près du presbytère.

Concours photos

 

 

 

 

 

Concours photos

 

Du 11 juin 2012 au 17 février 2013

 

« Partagez vos plus beaux paysages de la Chaudière-Appalaches »

 


Photographes amateurs et professionnels, Ruralys, en collaboration avec les partenaires de la Chaudière-Appalaches, vous convie à participer jusqu’au 17 février 2013 au Concours photos « Partagez vos plus beaux paysages de la Chaudière-Appalaches ».

 

En lien avec le milieu naturel et le patrimoine bâti de la région, faites-nous connaître vos paysages favoris et vos coups de cœur. Pour participer et vous renseigner sur les modalités du Concours photos, consultez le site Web : http://www.chaudiereappalaches.com/fr/concours-photos/ ou encore utilisez une bannière cliquable à cet effet sur l’un ou l’autre des sites internet de nos partenaires.

 

Deux volets sont présentés dans le cadre de ce concours, d’une part, un volet Concours photographe amateur et professionnel, et d’autre part, un volet Concours du public. Méritez-vous l’un des 17 prix à gagner, soit en envoyant vos photographies ou encore en votant pour le paysage de votre choix dans la salle d’exposition Web.

 

Le Concours photos s’inscrit dans le cadre de la réalisation de la première étude des paysages à l’échelle de l’ensemble de la région de la Chaudière-Appalaches. En partageant vos paysages favoris et vous coups de cœur de la Chaudière-Appalaches, vous participerez à ce grand projet régional « Vers la connaissance et la mise en valeur des paysages de la Chaudière-Appalaches ».

 

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Mme Dominique Lalande, directrice générale de Ruralys par téléphone au 418-856-6251 ou par courriel à cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



 

Partenaires

 



 

 

 



 



 

Commanditaire 

 



 

 

 

 

 

Première communion au primaire

 

Pour vous, jeunes, parents et grands-parents, la question se pose certainement :

 

C’EST À QUEL MOMENT LA PREMIÈRE COMMUNION ?

 

L’équipe pastorale des paroisses de St-Étienne-de-Lauzon, St-Nicolas et Très-St-Rédempteur vous invite donc à participer à l’une des trois soirées d’information et d’inscription proposées pour le cheminement de l’année 2012-2013. La catéchèse est proposée aux enfants dès la première année du Primaire. Veuillez donc prendre note des dates suivantes :

 

 

 

Lundi 1er Octobre à 19h00 en l’église de St-Nicolas OU

 

Mardi 2 Octobre à 19h00 en l’église de St-Rédempteur OU

 

Mercredi 3 Octobre à 19h00 en l’église de St-Étienne

 

 

 

(La présence des enfants n’est pas nécessaire lors de ces rencontres)

 

Information : Béatrice Gloux, agente de pastorale, 418 831 2186, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



 

Sous-catégories

Bibliothèque Albert-Rousseau

Coordonnées

711, avenue Albert-Rousseau
Saint-Étienne (Québec) G6J 1Z7
Téléphone: 831-6492
Télécopieur: 831-6107
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.