Clinique Dentaire Savoie Et Roy

Le journal communautaire de Saint‑Étienne‑de‑Lauzon 

 

Ici et Lévis Ici et Lévis

Association des Familles Couture d’Amérique

L’ Association des Familles Couture d’Amérique tiendra son Assemblée générale annuelle samedi le 24 mai à 13h à la salle Monseigneur-Bourget au sous-sol de l’église St-Joseph à Lévis. Il y aura un léger goûter.

Info.: 418-956-0144

Des Paniers de Légumes Biologiques livrés au cœur de votre secteur!!

Connaissez-vous l’agriculture Soutenue par la Communauté L’ASC c’est quoi?

Le principe de l’agriculture soutenue par la communauté est une implication citoyenne à un projet d’agriculture locale-régionale. C'est-à-dire que la personne devient partenaire-abonnée d’une ferme en achetant d’avance une part de récolte. Par la suite, le fermier de famille s’engage à livrer hebdomadairement un panier de légumes « surprises » entre juillet et novembre. Le Partenaire s’engage à verser un montant donné pour son panier; une partie au printemps à la signature de l’Entente Partenaire une autre partie à la livraison du premier panier (début-juillet) et le dernier-tiers en septembre. Avec ce mode de paiement, le fermier peut couvrir ses frais de démarrage saisonnier qui sont importants et ainsi cultiver la quantité nécessaire aux paniers réservés. Si la culture d’un légume offre un rendement plus grand que souhaité, les bénéfices de cette récolte seront partagés entre les partenaires. Les légumes estivaux offerts dans les paniers sont toujours d’une fraîcheur assurée et certifiés biologiques; ce qui veut dire cultivé sans pesticides ni engrais chimiques.

Cette mise en marché des légumes locaux et biologiques, offre aux consommateurs et aux producteurs un moyen concret de participer à l’effort collectif d’aide à notre environnement, en favorisant l’agriculture locale, en réduisant le nombre d’intermédiaire entre le producteur et le consommateur, en réduisant les déplacements, en encourageant la santé de l’homme et des sols et finalement en vivant un contact plus humain et un lien plus serré avec la nature. Par le biais des paniers il est possible de manger bio à prix très avantageux. Voici un beau lien de l’émission Légitime Dépense : http://video.telequebec.tv/shadowbox/?fn=457&tc=126&src=14&sec=1

Le fait de faire partie du réseau d’ASC mis sur pied par Équiterre, permet de valoriser l’agriculture au Québec, par le fait même le travail des agriculteurs en plus de respecter votre santé et l’environnement dans son ensemble. Les partenaires-abonnées viennent faire la collecte de leur panier à un point de livraison (point de chute). Le point de chute est l’endroit où la livraison du panier se fera une fois par semaine. C’est un point de rencontre et d’échange entre les partenaires et le fermier. Pour les fermiers, c’est un moment particulier de rencontre avec les partenaires et de partager les péripéties de la semaine aux jardins. Cette période de collecte du panier s’échelonne sur une heure un moment précis de la semaine. Nous travaillons avec la formule vrac (genre mini-marché). Les gens amènent leur propre sac et choisissent les légumes auxquels ils ont droit cette semaine là.

Pour une quatrième année de livraison à Saint-Étienne-de-Lauzon; un nouveau point de chute près de chez-vous et pratique : au Métro Laroche. Profitez-en!! Les inscriptions sont lancées!!

Communiquez avec nous pour en savoir plus : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et ou Catherine au 418-598-1257

Au plaisir de pouvoir vous approvisionnez en bons et beaux légumes bio!!!

L’ONU appelle à une révolution de l’énergie dans son plus récent rapport sur le climat

Le Canada est confronté à deux choix : devenir une superpuissance en matière d’énergie propre ou regarder le train passer.

Un front commun mondial pour lutter contre les changements climatiques pourrait donner le coup d’envoi à une révolution des énergies renouvelables et ainsi réformer l’économie canadienne selon le troisième volet du Cinquième rapport d’évaluation du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) publié hier à Berlin (Allemagne).

Ce rapport examine les changements à apporter à l’échelle mondiale afin de protéger la sécurité humaine, la prospérité économique et la production d’aliments contre les répercussions des changements climatiques et des conditions météorologiques extrêmes. Il présente la multitude d’avantages reliés à une économie basée sur des énergies propres si la production de telles énergies renouvelables était triplée ou quadruplé au cours des 36 prochaines années. Cette mesure permettrait de retrouver un niveau sécuritaire des émissions de carbone dans l’atmosphère.

« Pendant que les grandes économies mondiales cherchent à prendre des mesures efficaces contre les changements climatiques, nous voyons se profiler la révolution de l’énergie propre. » affirme Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques pour le Québec de la Fondation David Suzuki. « Développer des solutions aux changements climatiques serait grandement bénéfique pour le Canada d’un point de vue de la création d’emplois et d'innovations. Toutefois, ceci n’est envisageable uniquement que si notre pays accepte de collaborer avec les leaders de la communauté internationale afin de prioriser les solutions énergétiques propres et les connaissances s’y rattachant. »

Le rapport révèle que les pays émergents joueront un rôle déterminant pour résoudre le problème des changements climatiques. Au fur et à mesure que ces économies se développeront, les efforts réalisés dans leurs systèmes énergétiques, leur réseau de transport en commun et leurs pratiques de construction pourraient représenter des opportunités d’investissement significatives. Selon le rapport, le perfectionnement des technologies relatives à l’énergie renouvelable portera un coup dur aux économies fondées sur les combustibles fossiles. Les économies qui se fondent en grande partie sur le charbon et les hydrocarbures non conventionnels, tels les sables bitumineux, seront de moins en moins concurrentielles et représenteront des risques importants pour les investisseurs.

« Les pays devront se doter de technologies et de services de pointe s’ils veulent atténuer les conséquences des changements climatiques, » poursuit M. Toussaint. « Ce rapport montre clairement que la gravité des répercussions des changements climatiques n’est pas le fruit du hasard. Notre avenir dépend des choix que nous ferons dès aujourd’hui afin de collaborer ou non avec les dirigeants internationaux dans l’optique de mettre la priorité sur les énergies propres. »

La Fondation David Suzuki demande à tous les paliers de gouvernement de prendre leurs responsabilités afin de réduire la pollution de carbone en priorisant la production d’énergie propre, en éliminant graduellement les subventions de près de 1,3 milliard de dollars par année au secteur des combustibles fossiles au Canada, ainsi qu’en modernisant et développant les réseaux de transport en commun.

« Deux choix s’offrent à nous : conserver l’économie du passé ou adopter l’économie du futur. Les Canadiens comptent sur les dirigeants des divers paliers gouvernementaux pour prendre la bonne décision. », de conclure M. Toussaint.

Le rapport indique que la meilleure garantie afin d’assurer la sécurité de nos collectivités et de notre économie et ainsi éviter les pires scénarios liés aux changements climatiques est d’éliminer presque entièrement les émissions de carbone provenant de la combustion d’énergies fossiles de nos filières énergétiques d’ici une génération. Ces efforts permettront d’éviter que les températures globales moyennes augmentent de plus de 2 degré C, un seuil qu’il est jugé comme étant trop dangereux de dépasser selon les gouvernements du monde entier, dont le Canada.

Plusieurs rapports internationaux publiés cette année ont révélé que le Canada prend du retard par rapport aux autres pays de l’OCDE (pays industrialisés) en ce qui concerne les mesures prises pour réduire les émissions contribuant au réchauffement de la planète.

Information sur le Cinquième rapport d’évaluation du GIEC

Le GIEC produit les rapports scientifiques les plus complets sur les changements climatiques à l’échelle mondiale qui reposent sur un très large consensus de la part de la communauté scientifique internationale. Le GIEC s’est vu décerner le prix Nobel de la paix en 2007. Ces rapports résument l’état actuel des connaissances sur comment les systèmes naturels planétaires essentiels à la vie humaine changent et continueront de changer dû à l’émission de quantités sans précédent de pollution de carbone dans l’atmosphère. La dernière évaluation, dont fait état le Quatrième rapport d’évaluation, remonte à 2007 et avait suscité un vif débat mondial sur les mesures à prendre pour lutter contre les changements climatiques. En septembre 2013, le premier de quatre volets du Cinquième rapport d’évaluation du GIEC a été rendu public à Stockholm. Ce volet porte sur la science physique des changements climatiques. Le second volet du Cinquième rapport, qui traite des impacts des changements climatiques et des mesures requises pour s’y adapter, a été publié à Yokohama, au Japon, en mars dernier. Aujourd’hui, le troisième volet évalue les stratégies et les solutions d’atténuation.

Le quatrième volet sera une synthèse résumant les trois premiers. Le rapport sur les stratégies et les solutions d’atténuation relatives aux changements climatiques a été rendu public ce dimanche, à Berlin, en Allemagne.

Pour consulter le communiqué de presse et le rapport du GIEC : http://www.ipcc.ch/

Le Droit de savoir revient en force à Canal Savoir pour une 4e saison sous le signe des droits fondamentaux

Canal Savoir est heureux de proposer, dès le 14 avril, un autre grand moment de sa programmation printanière, Le Droit de savoir. Pour sa quatrième saison, la série adopte la forme documentaire pour nous offrir dix épisodes éclairants sur les droits fondamentaux inscrits dans nos chartes.

Produit par le Barreau du Québec et Télé-Québec, avec le savoir-faire du réalisateur Michel Fénollar, Le Droit de savoir vous présente les visages de gens qui ont été touchés par la Charte québécoise ou la Charte canadienne des droits et libertés de la personne ou protégés par elles. Ils vous racontent leur histoire de vive voix ou par la voix d’organismes communautaires, et des juristes en expliquent le point de vue légal.

La première émission propose un retour à la genèse des différentes chartes qui nous protègent. Chaque épisode subséquent permet d’explorer, en toute convivialité, l’application d’articles de loi, en mettant en lumière un grand enjeu de notre sphère publique. Droits des aînés, des enfants, des itinérants, des personnes à mobilité réduite ainsi que des questions touchant la discrimination à l’emploi sont, entre autres, au menu des thématiques de cette saison, rendant nos obligations, nos libertés et nos droits plus concrets et accessibles.

C’est donc une autre belle primeur à ne pas manquer à Canal Savoir :

  • Dès le 14 avril, les lundis 20 h, en première diffusion sur les ondes de la chaine, ainsi que sur sa télé en direct au canalsavoir.tv/teleendirect En rediffusion : les mardis midi, jeudis 16 h 30, vendredis 6 h 30 et dimanches 19 h
  • Dès le lendemain de la première diffusion télé du lundi, il sera possible de revoir l’épisode de la semaine sur le site de la série au www.ledroitdesavoir.ca ou d’y accéder par le canalsavoir.tv/videosurdemande

Matériel disponible sur demande : photos, bande-annonce, extraits.

À propos de Canal Savoir et de son offre printanière

Canal Savoir a un mandat bien spécifique dans le monde de la télévision éducative et consacre depuis bientôt 30 ans la totalité de sa grille horaire à la diffusion des connaissances ainsi qu’à la valorisation des savoirs et des idées. Depuis 2009, le partenariat établi avec Télé-Québec conjugué à la contribution grandissante des institutions et des milieux de création du savoir permet d'offrir une programmation diversifiée et plusieurs nouveautés.

En un simple clic au www.canalsavoir.tv, laissez-vous surprendre par l’offre printanière de la chaine et découvrez sa programmation détaillée. Profitez-en pour visiter sa section Vidéo sur demande et vous abonner à son Infolettre mensuelle pour rester à l’affût de rendez-vous incontournables.

À propos du Barreau du Québec

Le Barreau du Québec est l’Ordre professionnel de quelque 25 000 avocats et avocates. Ses positions sont adoptées par ses instances élues à la suite d’analyses et de recommandations de ses comités consultatifs. Afin de remplir sa mission qui est la protection du public, le Barreau maximise les liens de confiance entre les avocats et les avocates, le public et l’État. Pour ce faire, le Barreau surveille l’exercice de la profession, fait la promotion de la primauté du droit, valorise la profession et soutient les membres dans l'exercice du droit.

Témoignage d’une histoire vécue

Par un beau mercredi soir de printemps, soit le 30 mai 2012, le groupe de copains appelés « les Volleyboys », faisait une randonnée de vélo.

Pierre, René et Daniel décident de se séparer du groupe pour en faire un peu plus long. Ils étaient sur la piste cyclable entre St-Rédempteur et St-Étienne. Soudainement, sans avertissement, Pierre perd connaissance, roule encore un peu et tombe inconscient, à côté de la piste.

Ses deux compagnons surpris, se précipitent pour porter secours à leur ami. Pierre n’avait plus de pouls. Il était en arrêt cardiaque. Même s’ils n’ont pas leur RCR (Réanimation Cardio Respiratoire), René et Daniel font de leur mieux pour masser le cœur de Pierre et faire la respiration bouche à bouche.

À la demande de René, un passant appelle le 911. Durant plus de 20 minutes, René et Daniel continuent les manœuvres. Cela paraît une éternité; toujours pas de pouls, le cœur est arrêté.

Un passant, Olivier Duval, membre du Mouvement Scout de St-Étienne, prend la relève du RCR, dont il avait la maîtrise.

Enfin les secours arrivent, i.e. les policiers, les pompiers et les ambulanciers. Les pompiers, Christian Barbeau et Mathieu Régnière utilisent le défibrillateur à 7 reprises. Après 32 minutes sans pouls, un policier annonce aux deux amis : « Il y a un pouls. » Premier miracle!

Pierre est dirigé en ambulance à l’hôpital, il est placé dans un « coma artificiel ». Les jours passent, la famille et les amis sont inquiets…Quel courage déployé par sa conjointe Lise; tout le monde la contacte pour avoir des nouvelles… Le samedi suivant, Pierre reprend conscience. Il a été victime d’un F.V. (Fibrillation ventriculaire - cardiaque) i.e. une mort subite. Deuxième miracle; il n’a pas de séquelles!

Pierre désire remercier toutes les personnes qui ont joué un rôle important dans ce « sauvetage ». Plus particulièrement, il désire honorer ses deux copains et propose les candidatures de Daniel et René, pour l’« Hommage au civisme 2012 » du Gouvernement du Québec.

Le Comité qui étudie le dossier reconnaît l’importance des gestes posés par Daniel et René, mais malheureusement, ne peut pas retenir leur candidature, car les sauveteurs n’ont pas « mis leur vie en danger ».

Déçus de ce refus, Pierre et Lise décident de créer eux-mêmes des médailles d’honneur pour Daniel et René. Pierre procède à la remise, en janvier 2014, lors d’une rencontre des amis du groupe « les Volleyboys ».


Sur la photo, René Leclerc, Pierre Huppé et Daniel Vallières.

A été inscrit à l’endos des médailles : « Merci pour la Vie »

Depuis ces évènements, on peut retrouver un D.E.A. (défibrillateur externe automatique - cardiaque) au service de la population, aux endroits suivants :

  • La Clinique Optométrique St-Étienne
  • L’Aréna St-Étienne
  • La Clinique médicale
  • Au Mouvement Scout St-Étienne
  • Merci à la Vie.

Sous-catégories

Bibliothèque Albert-Rousseau

Coordonnées

711, avenue Albert-Rousseau
Saint-Étienne (Québec) G6J 1Z7
Téléphone: 831-6492
Télécopieur: 831-6107
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.