Clinique Dentaire Savoie Et Roy

Le journal communautaire de Saint‑Étienne‑de‑Lauzon 

 

Assemblée paroissiale Assemblée paroissiale

Prière d’action de grâce

Prière d’action de grâce à notre créateur en ce jour de fête

Par Daniel Bédard

Comment lui dire merci pour tant de belles choses?

Merci pour m’avoir donné la santé et deme permettre de pouvoir la garder.

Merci pour mon pays et pour toutes ses richesses naturelles dont j’ai accès.

Merci à ma grande famille et aux valeurs qu’elle m’a laissées.

Merci pour la vie que je partage avec une épouse formidable que j’aime et qui m’aime.

Merci pour nos enfants qui sont aujourd’hui rendus grands et autonomes.

Merci de m’avoir donné un travail qui me fait grandir et qui me permet de profiter de l’été.

Merci de m’avoir permis de former des jeunes et leur projeter un avenir meilleur.

Merci pour la belle année qui vient de passer avec ses quatre saisons hautes en couleurs.

Merci pour ces belles vacances où j’ai pu admirer les paysages magnifiques du Québec.

Merci pour chaque jour où j’ai pu faire du patin et me sentir libre comme un gamin.

Merci pour la randonnée en vélo où j’ai pu profiter de l’accueil des gens du Lac Saint-Jean.

Merci pour tous ces oiseaux qui viennent se nourrir sur mon balcon chaque jour.

Merci pour ces beaux couchers de soleil et ces nuits étoilées que j’aime tant regarder.

Merci de m’avoir donné cette sensibilité qui me fait admirer tout ce qui m’entoure.

Merci de m’avoir permis de ne manquer de rien d’essentiel depuis que je suis né.

Merci de me donner tout en abondance.

Oui vraiment merci, merci pour tant de belles choses!

Campagne C.V.A. 2007

Campagne C.V.A. 2007 (15 avril au 15 mai) Contribution annuelle à la paroisse Au début de mars, vous avez reçu un formulaire sollicitant votre contribution annuelle à la paroisse (C.V.A.). Cette collecte annuelle est indispensable pour le maintien des services religieux et des activités pastorales de Saint-Étienne, car elle ne couvre que les opérations courantes s'élevant à 200 000 $ environ par année. Nous vous rappelons que le montant de 125 $ par adulte comprend : 50 $ de capitation (dîme) et 1,50 $ par semaine pour la quête dominicale. 2,50 $ par adulte par semaine, est-ce trop cher pour maintenir les services paroissiaux à Saint-Étienne ? N.B. Nous accepterons les séries de chèques et les paiements préautorisés qui sont sans frais à la Caisse populaire de la Chaudière. De plus, un reçu fiscal cumulant tous les dons de l'année diminue pour vous le coût réel de vos dons. Si vous avez oublié ou perdu le formulaire, vous pouvez vous en procurer un au presbytère, à l'arrière de l'église ou simplement faire parvenir votre don ainsi que vos coordonnées à l'adresse suivante : Fabrique Saint-Étienne-de-Lauzon 678, rue Principale Saint-Étienne-de-Lauzon (Québec) G6J 1J3 Téléphone : 831-2186 Ainsi, vous éviterez d'être sollicités à nouveau par nos bénévoles. Nous remercions tous ceux qui ont déjà répondu à notre appel, ainsi que tous les bénévoles qui donnent de leur temps pour recueillir vos dons. Merci de votre générosité. Nicole Duchesneau, marguillère Pour le Conseil de Fabrique

Témoins de la Foi

TÉMOINS de la FOI

ANNE-VICTOIRE TAILLEUR (MADAME DE MÉJANÈS) 1763 – 1837

FONDATRICE DES SŒURS DE SAINTE-CHRÉTIENNE.

C’est à Distroff que naquit celle qui devait, plus tard, étendre ses bienfaits sur toute la région : Anne–Victoire Tailleur ( Mme de Méjanès ).

On l’a justement qualifiée de « Femme de Dieu », « Femme de tête » « Femme de cœur ». Très tôt, son père lui confiait de secourir les misères dans son milieu.

Un jour, Anne-Victoire épouse Alexis de Méjanès et elle lui donne l’exemple des vertus chrétiennes pratiquées dans sa foi ardente et sa piété.

Toute la région est témoin de la vie chrétienne de ce couple, menée au château d’Argancy : Mme de Méjanès parcourait les villages cherchant les plus misérables, se chargeant du soin des femmes malades. Pour les filles inoccupées, elle ouvre un atelier pour filer, tisser la laine et leur assurer un complément d'instruction religieuse. De plus, sa maison est ouverte en soirée pour la couture et le tricot. Tout se déroulait dans la joie et se terminait par la prière du soir. Plusieurs de ces filles sont entrées plus tard dans la congrégation.

Les deux époux ajoutent à leur engagement, au nom de la charité, en ouvrant une école gratuite.

C’est dans ce contexte de la Révolution qu'est née l’Institut des Sœurs de la Sainte Enfance de Jésus et de Marie, dites Sœurs de Sainte–Chrétienne.

La Congrégation nait lentement. La charité sera la première règle de la maison.

C’est le 20 avril 1807 que la communauté est officiellement reconnue. À l’exemple de leur fondatrice, les sœurs sont appelées à actualiser l’Incarnation de Jésus, particulièrement dans les mystères de l’Enfance et de la vie de la Sainte-Famille à Nazareth. Les paroles de l’écriture, gravées sur la croix de profession, sont lumière sur la route.

« Venez les bénis de mon Père. » « La charité de Jésus-Christ nous presse. »

« Heureux les miséricordieux. » « Les pauvres sont évangélisés. » « Nous ne sommes qu’un cœur et qu’une âme. »

C'est dans la joie et l'action de Grâce qu'en avril prochain, des sœurs et des associés de différents pays se rendront à Metz, en France, pour vivre des temps forts de fraternité de fête et de ressourcement..

Hier comme aujourd'hui, nous voulons vivre et transmettre l'héritage de notre fondatrice Mère de Méjanès, dans notre milieu.

Claudette Dumont, s.s.ch. et Agathe Bilodeau,s.s.ch.

Communauté Chrétienne



RÉFLEXIONS D’UN CHRÉTIEN D’AUJOURD’HUI : Pâques, une Bonne Nouvelle!

Le fondement du christianisme ne se trouve pas dans une loi, une idée ou un système moral mais dans un événement : après avoir fait l’expérience de la mort, « un homme est ressuscité ». Cet évènement n’est pas né de l’imaginaire de quelques rêveurs. C’est un fait historique : on connait précisément le nom du ressuscité, Jésus, originaire de Nazareth en Galilée. Une femme, nommée Marie de Magdala, a annoncé cette nouvelle. Ses dires ont été corroborés par de nombreux autres témoins. Saint-Paul nous dit : «Il est apparu à Céphas, puis aux douze. Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois; la plupart sont encore vivants et quelques-uns sont morts. Ensuite, il est apparu à Jacques, puis à tous les apôtres. En tout dernier lieu, il m’est aussi apparu.»(1 Cor 15, 5-8) Un mort est vraiment ressuscité et tel est l’essentiel de notre foi ! Ce n’est pas un simple retour à la vie, une réanimation. Ce n’est pas le retour d’un esprit dans un autre corps (réincarnation). Il a retrouvé sa vraie vie, celle qui l’habitait depuis plus de trente ans. «Si l’on proclame que le Christ est ressuscité des morts, comment certains d’entre vous disent-ils qu’il n’y a pas de résurrection des morts? S’il n’y a pas de résurrection des morts, le Christ non plus n’est pas ressuscité, et si le Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide et vide aussi notre foi » (1 Cor 15, 12-15)

On ne parle pas facilement de la Résurrection. Pas plus qu’on ne parle aisément de la vie, de l’amour, bref, de tout ce qui compte vraiment. La Résurrection, pour moi, ce n’est pas quelque chose, mais quelqu’un. Et ce quelqu’un, c’est Jésus Christ, vivant! Ce qui m’intéresse, ce n’est pas ce qui s’est passé il y a deux mille ans, mais ce qui se passe encore aujourd’hui. À travers notre vie, nos souffrances, nos joies, nous faisons l’expérience du Ressuscité. La Résurrection, c’est la lumière qui permet de voir, l’air qui permet de respirer. Plus on avance dans la vie et plus on voit que la mort est partout présente. Il n’y a que deux réalités : l’amour et la mort. Apparemment, la mort l’emporte toujours sur l’amour mais si le Christ est ressuscité, tout change. La mort devient passage, c’est Pâques. C’est par le Ressuscité que la vie afflue en nous, et tout se transforme en joie, en paix profonde, en possibilité d’aimer, en bonheur sans fin. Avons-nous le goût d’en faire l’expérience, d’en vivre aujourd’hui grâce à l’Esprit du Ressuscité?

À vous tous, croyants, Joyeuses Pâques! Que la foi et l’espérance vous habitent!

Gilles Tanguay, ptre

pour l’Équipe pastorale


HORAIRE DES CÉLÉBRATIONS : SEMAINE SAINTE

Églises Saint-Étienne – Saint-Nicolas – Très-Saint-Rédempteur

CÉLÉBRATIONS COMMUNAUTAIRES DU PARDON ET DE LA RÉCONCILIATION

Dimanche 1er avril 19 h 30, Saint-Étienne

Lundi 2 avril 19 h 30, Saint-Nicolas

Mardi 3 avril 19 h 30, Saint-Rédempteur

Le sacrement du pardon, un sacrement d’avenir, d’ouverture. Il est plus important de vouloir bâtir l’avenir que de se sentir coupable de son passé. Dieu notre Père nous aime au point de perdre la mémoire de nos fautes. Son pardon est total et créateur d’une nouvelle personne.

TRIDUUM PASCAL

Jeudi saint : 5 avril

20 h Célébration du « dernier Repas » de Jésus et institution du Sacerdoce.

21 h Adoration du Saint Sacrement animée au Reposoir.

Vendredi saint : 6 avril

Avant-midi Chemin de croix extérieur animé par les Chevaliers de Colomb –

voir les heures au feuillet paroissial

15 h Célébration de la Passion de Notre Sauveur Jésus Christ.

19 h Chemin de croix animé par les jeunes à Saint-Rédempteur - pour les trois paroisses

Samedi saint : 7 avril La Veillée Pascale « Le Christ est ressuscité, Alléluia! »

10 h à 12 h Célébration individuelle du pardon

20 h Vigile pascale et messe de la résurrection

Dimanche de Pâques : 8 avril « Jésus est vivant »

9 h, Saint-Étienne

9 h 30, Très Saint Rédempteur

10 h 30, Saint Nicolas

11 h 00, Saint-Étienne

Joyeuses Pâques!

Fête de la Fidélité

FÊTE DE LA FIDÉLITÉ 2007

Une invitation spéciale est lancée à tous les couples désireux de souligner en l’an 2007 leur 10e, 15e, 20e, 25e, 30e, 35e, 40e, 45e, 50e, 55e anniversaire et plus de mariage ou de vie sacerdotale ou religieuse.

Voici le programme de la fête qui aura lieu le samedi 12 mai:

15 h 15 Accueil des jubilaires à la sacristie du Très St-Rédempteur et prise de photos

16 h 00 Messe de cérémonie à l’église

17 h 00 Vin d’honneur au Centre Bruno Verret

18 h 00 Banquet et soirée dansante avec orchestre

Pour s’inscrire (ou inscrire un couple) à la fête, S.V.P. remplir le formulaire d’inscription ci-joint et le retourner au presbytère ou à un membre du comité avant le 19 avril. Des cartes seront également disponibles pour les invités qui se joindront à vous (enfants, parents et amis). Hâtez-vous, les places sont limitées.

N’hésitez pas à contacter l’un des membres du comité pour de plus amples renseignements.

Cécile Sirois, Robert Gagné : 831-7071.

Noëlla et Alphonse-Marie Jomphe : 831-9616.

Lise Gingras, Alain Bélanger : 836-0366.

Liliane et Yves Bilodeau : 831-5494.

Nicole Giguère, Yvan Lacroix : 831-6173.

Formulaire d’inscription

Fête de la fidélité- 12 mai 2007

Madame Nom:______________________

Prénom:____________________

Monsieur Nom:______________________

Prénom:____________________

Adresse______________________________________

_______________________________________

_______________________________________

Tél.:_________________________________________

Date du mariage:_______________________________

Anniversaire en 2007_________________________ans

Responsable à contacter pour les invités:

Nom:__________________________Tél.:___________

SVP. À retourner au presbytère ou à un membre du comité avant le 19 avril 2007