Clinique Dentaire Savoie Et Roy

Le journal communautaire de Saint‑Étienne‑de‑Lauzon 

 

Tour du libre Tour du libre

Tour du libre

L'indignant décret 1111-2011

C'est sans grande cérémonie que le gouvernement Charest a essayé de nous en passer une autre petite vite, le décret ministériel 1111-2011.  Ce décret, que je me permettrai de renommer "la taxe Microsoft", est injustifiable et n'apporte aucun avantage aux Québécois, sauf peut-être aux formateurs qui devront mettre à niveau les habitudes de tous les utilisateurs.  En effet , ce décret permet aux organismes gouvernementaux de contourner la loi sur les appels d'offre de plus de 25 000$, et ce, seulement pour une poignée de fournisseurs infor-matiques, principalement Microsoft.

Quand j'ajoute à ça les scandales sur l'informatisation toujours pas terminé des dossiers de santé qui ne seront terminés qu'en 2021 et dont les coûts ont presque triplé, passant de 547 millions à 1,4 milliard.  Au ministère  de l'éducation, le projet de Préservation du patrimoine informationnel sur 40 ans de données qui devait coûter 8,8 millions a fini par nous en coûter 14,4 millions.  Chez Hydro-Québec, c'est 40% des contrats infor-matiques qui dépassent les budgets prévus.

Les fonctionnaires, ceux qui doivent fournir les services de base le disent, "On n'a plus de budget, donc on bouche tous les trous qu'on peut avec des petits serveurs Linux à la place de grosses machines Windows".  Sept ministères et organismes du gouvernement québécois viennent de former une première «communauté logicielle libre», autour d'un même projet de gestion de docu-ments libre, le projet IntelliGID.  Les fonctionnaires derrières ce projet ont compris que le logiciel libre c'est s'approprier une solution, alors qu'ac-quérir un logiciel propriétaire, c'est en louer une...

Pour revenir à cette injustifiable taxe Microsoft, elle assurera à la compagnie de Redmond la bagatelle de 800 millions sur 7 ans. Un peu plus de 114 millions par année gaspillés pour remplacer des XP par des Seven et des Office 2002 par Office 2010. 

Et ils vont nous dire après ça que c'est pour le plus grand bien des Québécois.  Qu'est-ce que nos fonctionnaires vont pouvoir faire de plus qui vaut 114 millions par année: Absolument rien.

Personnelement, j'élargirais le mandat de la commission d'enquête sur la cons-truction pour qu'elle englobe toutes les politiques d'acquistions de biens publics. les logiciels, les compteurs électriques automatique, les équipements d'hopitaux et de laboratoires.  Faudrait revoir comment nos ministres demandent d'orienter ces achats.

En fin de compte si la taxe Microsoft n'est pas bonne pour les Québécois et que le gouvernement Charest la met en place, c'est probablement que c'est au moins bon pour leur parti, plus spécifiquement pour sa caisse électorale.

Ubuntu vs Mint vs Windows 8

Quelques chose d'étrance est en train d'arriver.  La distribution Linux la plus populaire des dernières années vient de se faire déclasser par plusieurs autres et la nouvelle distribution reine, avant même d'avoir été officielement lancée, est la Linux Mint (www.linuxmint-fr.org).  Il est intéressant de savoir que Linux Mint est en fait un Ubuntu modifié.  Si Ubuntu a perdu autant de clientèles vers la Mint, c'est par le choix technologique d'utiliser un nouveau type de bureau : Unity.

Unity est peut-être une des meilleures interfaces pour les écrans tactiles, mais lorsqu'on parle d'utiliser un PC, cette interface unifiée qui nous incite à toujours travailler en mode plein écran n'est pas très productive.

Chez Mint on a intégré le même type de technologie, mais on s'est assuré de créer des "surcouche" pour permettre à l'utilisateur de PC de retrouver sa barre de tâches, son menu "Démarrer" et la liste de fenêtres ouvertes de manière conven-tionnelle en plus d'offrir les mêmes possibilités que l'interface Unity.

C'est un des avantages de l'informatique libre, le "fork" ou l'embranchement .  Lorsque les leaders d'un projet prennent des décisions qui ne sont pas les meil-leures pour une majorité d'utilisateurs, ceux-ci peuvent partir leur propre version du projet, c'est ce que le fondateur de Linux Mint a fait et il a simplement été un peu plus à l'écoute de ses utilisateurs.

L'interface de Windows 8, selon plusieurs sur Internet, ressemble vraiment beau-coup et fonctionne de manière similaire à la dernière interface d'Ubuntu. Mais personne ne pourra vous en fournir une version avec une autre interface...

Tour du Libre

L'origine des BUGS

Depuis que nous utilisons l'informatique, le mot bug est devenu très fréquent. Nous utilisons ce terme et tous ses dérivés pour décrire presque toutes les situations fâcheuses que nous vivons lorsque nous sommes derrière le clavier et l'écran. « Mon ordinateur est encore bugué. J'ai trouvé un nouveau bug dans un logiciel, il va falloir le débuguer ».   Mais savez-vous d'où vient cette expression?

Nous devons l'expression BUG à Amiral Grace Murray Hopper, conceptrice du premier compilateur en 1951 et du langage COBOL en 1957.   C'est elle qui popularisa l'histoire du premier véritable bug. Celui-ci fut découvert sur le Mark II, un des premiers ordinateurs de l'histoire, terminé en 1947.  Cet ordinateur utilisait des relais électromagnétiques pour effectuer les calculs.  Après de longue heures de recherche pour trouver un problème qui rendait la majorité des calculs erronés, en observant minutieusement chacun des relais, on trouva dans l'un d'entre eux un papillon nocturne coincé qui empêchait le relais de fonctionner adéquatement.  Le papillon fut minutieusement enlevé et le cadavre de l'insecte fut mis dans le journal de bord du projet avec la mention « Premier bug informatique découvert ».

Tour du libre

Le défi présidentiel du p'tit canard à la patte cassée

Ce titre se veut une traduction d'un défi lancé par une compagnie produisant des logiciels pour Linux. En effet Jeremy White, président de Codeweaver, a en juillet dernier lancé un défi à Georges W. Bush. Jeremy White a fixé 5 buts à atteindre à Georges Bush d'ici la fin de son mandat. Pour chaque but atteint, sa compagnie offrira des licences d'un an à tous ceux qui en feraient la demande sur leur site web pendant 24 heures. Les objectifs fixés étaient :

  • Réduire le prix de l'essence à 2.79$us le gallon

  • Réduire le prix des denrées alimentaires, ramener le prix du gallon de lait à 3.50$us

  • Avoir créé au moins un emploi de plus que l'an dernier avant la fin de l'année.

  • Ramener la valeur des maisons à ce qu'elle était en début de 2008

  • Faire comparaître Oussama  Ben Laden devant la justice.

Et bien, le premier objectif a été atteint lundi le 27 octobre. Jeremy White a donc permis à tous les usagers se connectant au site de Codeweaver de se procurer une licence d'un an de Crossover. CrossOver est un logiciel permettant, après son installation sur toute distribution linux d'installer et d'utiliser une large variété de logiciels tournant sur Windows, plus particulièrement la lignée des Microsoft Office, mais la liste des programmes compatibles est très longue. J'ai profité de l'occasion pour récupérer ma copie gratuite et vous encourage a consulter le site de « Great American Lame Duck Presidential Challenge » pour pouvoir vous aussi en profiter si un autre objectif est atteint.

http://lameduck.codeweavers.com/

Votre clavier, conçu pour vous ralentir...

En effet, les actuelles dispositions de touches les plus utilisées ont été développées volontairement pour faire parcourir une distance maximale à vos pauvres petits doigts. Le but de vous ralentir au maximum est historique. Ces claviers ont été adoptés à l'époque des premières machines à écrire, vous savez, celles avec de petits marteaux au bout desquels était embossée chaque lettre. Vous devinez maintenant pourquoi on devait nous ralentir au maximum: donner le temps au marteau de redescendre avant de taper la prochaine touche et d'éviter de bloquer les marteaux.

Si vous recherchez un schéma de clavier vraiment optimisé pour le français, les dispositions de clavier dvorak fr et bépo ont été conçues en tenant compte du minimum de déplacement des doigts pour les combinaisons les plus fréquemment utilisées. De plus ces deux dispositions sont conçues en mettant les caractères les plus utilisés sur la ligne du centre, et les moins utilisés sur la ligne du bas, toujours dans le but de diminuer les déplacements. J'avoue ne pas encore avoir eu le temps de m'y mettre, mais comme j'utilise déjà un clavier ergonomique, je vais sûrement en faire l'essai.

http://www.clavier-dvorak.org/wiki/Accueil

http://www.algo.be/ergo/dispositions.htm

Intrepid Ibis encore tout chaud

La dernière version d'Ubuntu est sortie et sa popularité est telle que 4 jours après sa sortie on en ressent encore les répercutions. L'installation en ligne et les mises à jour n'ont pas encore repris leur vitesse de croisière. J'obtiens des 30 à 50 kbps par seconde alors que normalement je me tiens au- dessus des 400 kbps. Dans les 24 heures suivant le lancement, j'obtenais que du 10 kbps, preuve que la situation s'améliore. Je crois que notre dictateur bénévole préféré devra encore mettre la main à la poche et mettre d'autres serveurs à la disposition de la communauté si nous voulons continuer notre croissance.

Côté distribution linux, c'est pas la Ubuntu qui attire mon attention lors de cette sortie, mais plus les Kubuntu et Mythbuntu. La Kubuntu gagne en stabilité, avec un KDE 4.1 qui prend des looks de Vista que je n'apprécie pas particulièrement. Mais enfin, je retrouve mon logiciel de gestion d'information personnelle Kontact qui n'était pas intégré dans la version de KDE 4.0. Côté Mythbuntu, je viens tout juste de l'installer dans l'ordinateur de la chambre et la bête me semble des plus puissantes. Par contre, je regrette le manque de documentation, j'espère que dans les prochains mois ceci sera comblé par la communauté. Mais pour ceux qui rêvent d'un enregistreur numérique à la illico mais avec des possibilités de graver sur dvd, naviguer sur internet et même jouer à des jeux, la Mythbuntu 8.10 vaut bien la peine de googler un peu.

http://www.kubuntu-fr.org/

http://mythbuntu.org/

À vous de jouer à T.U.E.R.

Tuer, qui ne signifie pas mettre à mort, mais bien Truly Unusual Experience of Revolution (Expérience vraiment unusuelle de Révolution). C'est un jeu de tir, à la première personne, développé en java. Java est un langage de programmation qui permet de développer un logiciel sans avoir à se soucier de la plate-forme. Le jeu est donc disponible sur Windows, Linux ou Mac Osx et tout autre OS qui peut rouler JAVA.

Ce jeu n'est pas sensationnel, les graphiques sont vieillots, mais le jeu est fluide sur presque toutes les machines, même celles un peu plus vieilles tant que la carte vidéo est efficace (geforce 2 et +). Il faut plus voir ce jeu comme une démonstration technologique prouvant qu'on peut maintenant concevoir ce type de programme sans avoir à se soucier de savoir s'il roule sur Windows,  Linux ou Mac, mais bien sur tout ce qui peut rouler Java. Avec la montée en puissance des machines d'aujourd'hui,  la montée en force de Linux et de Mac,  on peut s'attendre à ce que de plus en plus de jeux se développent en utilisant cette plateforme.

http://tuer.tuxfamily.org/

Les Netbook, de plus en plus nombreux

Les Netbooks, dont le premier représentant fut le EEE de Asus (nous en avons déjà parlé dans cette chronique) sont de plus en plus populaires. La plupart des grands noms de l'informatique ont déjà sorti leur NetBook. Plus petit et moins puissant qu'un portable conventionnel, mais dont l'autonomie sur pile est plus grade,  les NetBooks ont été initialement distribués avec Linux. Nous pouvons maintenant nous en procurer avec Windows XP, mais oubliez Vista, bien trop lourd pour ce type d'ordinateur. Pour ceux intéressés à s'en procurer un, avant d'acheter la version Windows XP, je vous recommande d'essayer la version Linux. En effet la lenteur d'XP face à Linux sur ce type de machine est impressionnante et Linux est vraiment en train de trouver sa niche dans ce type d'ordinateur. Les Netbooks vous intéressent, consultez l'adresse suivante

http://www.matbe.com/actualites/44641/dossier-netbook/

Tour du libre

OpenOffice 2.4

La version 2.4 de la suite bureautique libre est maintenant disponible. Amélioration de la gestion de l'impression et nouvelles options lors de la création de PDF (oui, oui, la suite crée des PDF nativement) sont au menu. Elle est toujours disponible en téléchargement pour la presque totalité des ordinateurs de la planète étant disponible sous Mac OS X, Linux et plusieurs différentes saveurs de la fragile fenêtre. Avec son prix ridicule (on vous le donne, c'est gratuit) c'est toujours 180$ (version pour étudiant) à 690$ (version professionnelle) de moins que la suite de Microsoft.

http://fr.openoffice.org

Éditer un PDF avec Inkscape 0.46

Je n'ai généralement pas l'habitude d'utiliser des logiciels ayant un numéro de version inférieur à 1.0, car généralement nous avons droit à des versions de qualité Alpha (utilisées pour faire des tests et à éviter sur un système utilisé tous les jours). Un 0.46 m'effraie généralement, mais pas pour Inkscape. Il y a un an, j'avais utilisé ce logiciel pour faire la page couverture du programme du spectacle du C.P.A. Saint-Étienne et les nouvelles fonctions qui venaient juste d'y être intégrées m'avaient impressionné. Et bien un an après, d'autre nouveautés me font encore plus apprécier ce logiciel qui est un équivalent de Corel Draw ou d'Adobe Illustrator. Vous pouvez maintenant ouvrir un fichier PDF, l'éditer et le sauver de nouveau en PDF (le format natif de Inkscape est les SVG ou Scalable Vector Graphic). Tout à fait génial et tout à fait gratuit et toujours disponible en trois saveurs, soit Linux, Mac OS-X et Windows, comme d'habitude.

http://www.inkscape.org/

Le CD G3L

G3L (Gnu/Linux et Logiciels Libres) : Logiciels Libres en Drôme Ardèche (un p'tit coin de la France) viennent de mettre à la disposition des internautes un CD contenant une compilation des meilleurs du libre pour Windows. Vous y trouverez les logiciels suivant :

  • Internet :

Firefox (équivalent d'Internet Explorer), Thunderbird (équivalent d'Outlook), Pidgin (équivalent de Msn/Live Messenger mais multi-réseaux), FileZilla (pour transférer des fichiers par FTP), Nvu (équivalent de Frontpage pour faire des pages Web) et RealVNC (permettant de prendre le contrôle à distance d'un autre ordinateur)

  • Bureautique :

OpenOffice (présenté plus haut), Scribus (logiciel de mise en page à la InDesign), Dia (pour faire des Diagrammes), Open ClipArt, Grisbi (comptabilité personnelle), Sunbird (calendrier) et PDF Creator (pour créer librement un PDF à partir de n'importe quel programme)

  • Multimédia :

The Gimp (alternative à Photoshop), Inkscape (présenté plus haut), Audacity (logiciel d'édition audio à la Cool Edit), VLC (un lecteur de vidéo, je lui préfère généralement Media Player Classic), Blender (un logiciel de dessin et d'animation en 3D), CDex (pour faire des MP3 depuis ses CD de musique) et Infra Recorer (équivalent à Easy Cd ou Nero pour la gravure de cd.

Il y a aussi plusieurs jeux libres sur le CD. Vous pouvez récupérer l'image du CD à l'adresse suivante :

http://downloads.tuxfamily.org/cdwindowsg3l/

Ubuntu 8.04 LTS

Lorsque vous lirez ces lignes, la nouvelle version d'Ubuntu, la 8.04 du nom de code (ou de version) Hardy Heron sera disponible pour téléchargement. Personnellement, je l'installe en version Bêta depuis maintenant un mois à chaque fois que j'ai un Linux à monter et elle est vraiment bien. J'ai récemment eu la chance de me faire demander par un ami de lui enlever son système d'exploitation actuel (vire moi le Vista) pour lui réinstaller XP à la place. Ma seule condition... Lui installer Linux à côté de son XP et de réinstaller son XP dans Linux. Bref, faire trois installations de système d'exploitation dans la même machine. La machine en question étant équipée d'un processeur Dual Core, les performances du XP dans le Linux sont presque identiques à celles du XP sans Linux. Bref, une très belle expérience puisque je ne possède pas encore de Dual Core.

Pour revenir à la Hardy Heron, il m'est facile d'en comparer l'installation versus celle de XP sur cette machine très récente. Premièrement, tout le matériel est reconnu natif par Hardy alors que du côté de XP, pas de réseau filaire, pas de réseau sans fils, pas d'accélération 3D, pas de son, pas de lecteur de carte mémoire, le tout sans des heures de recherche et de téléchargements (Dell pourrait sûrement trouver un moyen de nous simplifier la vie, mais bon). Côté logiciel, c'est pareil. Des heures de plaisir pour mettre à jour le XP sans compter les nombreux redémarrages requis. Et puis il y a le téléchargement de la dernière version d'OpenOffice, Avast, Adaware, Media Player Classic, Winamp, FireFox, Thunderbird et autres logiciels nécessaires à l'utilisation quotidienne. Sous Hardy, c'est 30 minutes pour l'installation et 1 heure pour l'ajout de certains morceaux et la mise à jour de tous les programmes.

Une fois de retour chez son propriétaire, la connexion du scanner et de l'imprimante sont vraiment automatiques, on les connecte et on les utilise, pas plus compliqué que ça. Sous XP, il faut aller récupérer les pilotes chez HP et Canon, les installer et ensuite connecter votre matériel. Encore là pour monsieur tout le monde, c'est plus simple sous Hardy Heron que sous XP. Par contre, mon ami a besoin spécifiquement d'Internet Explorer pour aller sur les sites de certains de ses fournisseurs, c'est la raison de l'installation du XP dans son Linux. VirtualBox simule à l'intérieur de Linux un second ordinateur sur lequel j'ai installé le second XP. Devinez quoi, l'installation fut plus simple sous Virtualbox que directement sur la machine. Et oui, pas de pilotes à installer, VirtualBoz s'en charge pour nous. Voici à quoi ressemble son bureau 3D dont une des faces est réservée à XP

http://www.ubuntu-fr.org

Le mois prochain, comme je l'ai promis à certains, je couvrirai les étapes que j'effectue immédiatement après l'installation d'Ubuntu pour le rendre un peu plus fonctionnel et agréable. Promis...

Tour du libre

Sortie d'Ubuntu Hardy Heron prévue pour avril

Si tout continue à aller aussi bien, nous aurons la prochaine version d'Ubuntu pour la fin du mois prochain. Pour les impatients (comme moi) la version Bétâ est disponible depuis Pâques. Rappelons qu’ Ubuntu est une distribution Linux axée utilisateur et qui se veut une des plus simples à essayer, installer et utiliser. Cette distribution Linux inclue l'ensemble des logiciels nécessaires pour le commun des mortels : suite bureautique, logiciels multimédia et de graphisme, logiciel d'éducation et de loisirs, sans oublier tout ce que ça prend pour vivre une expérience Internet à fond. Hardy Heron a de particulier d'être la seconde version d'Ubuntu axée entreprise. En effet, elle succédera à Dapper Drake, maintenant vielle de 2 ans, et sera supportée commercialement par Canonical jusqu'en 2013 alors que le support de la Dapper Drake se terminera en 2011.

En plus des Classiques Ubuntu (environnement de travail Gnome) et Kubuntu (environnement de travail KDE 3.5), la version 8.04 (année suivie du mois de sortie) sera disponible en version spéciale de Kubuntu (utilisant la nouvelle version de KDE, la 4.0 qui devrait également être disponible sous Windows au cours de l'année) et la nouvelle Mythubuntu. Cette dernière permet de convertir un vieux PC en centre multimédia et de devenir un enregistreur numérique (pour la télé comme ceux de Bell et de Vidéotron) et est destinée à être intégrée à votre système de son.

Je reparlerai plus de ces nouveaux venus dans la prochaine édition du journal.

www.ubuntu-fr.org


Microsoft un peu plus libre

En mars dernier, Microsoft s'offrait une grosse pub mentionnant qu'elle mettait à la disposition de tous quelques 35 000 pages de documentation expliquant comment les diverses composantes Windows (API) fonctionnaient entre eux. Microsoft qualifiait sont initiative « d'ouverture vers le logiciel libre ». Ce que Microsoft a oublié de mentionner, c'est qu'elle a reçu une amende salée de la part de l'Union Européenne pour pratique monopolistique. En effet, la compagnie américaine a été condamnée il y a de ça très longtemps et elle refusait toujours de rendre les informations disponibles. Le compteur s'est donc arrêté de tourner et la virée de Microsoft lui aura coûté près d'un 1,5 milliard de dollars. Reste à savoir si, après analyse, les documents « libérés » par Microsoft sont suffisants pour permettre à tous les programmeurs de développer des applications sur la plate-forme de Microsoft.

http://www.siteduzero.com/news-62-22426-microsoft-fait-un-pas-en-matiere-d-interoperabilite.html

80 millions de raisons de passer à Linux

En mars, une première cause Windows vs Linux se présente devant les tribunaux ici, au Québec. Après que l'Union Européenne aie distribué une amende de près d'un milliard et demi de dollars pour pratique monopolistique à Microsoft, c'est maintenant au tour de Savoir-Faire Linux (une firme spécialisée dans l'implantation et le support de Linux) de faire une requête en jugement déclaratoire contre le gouvernement québécois. Depuis plusieurs mois, Savoir-Faire Linux demande à la Régie des Rentes du Québec de passer en appel d'offres, comme l'exige la loi, pour le remplacement des licences Microsoft. Savoir-Faire Linux fait valoir que la migration envisagée de Windows 2000 vers Vista et d'Office XP vers Office 2007 est bien plus qu'une simple mise à jour. Elle nécessite de nouvelles machines et les logiciels ont tant changé qu'une nouvelle formation des utilisateurs est nécessaire. Elle demande donc à la Cour de leur permettre d'offrir une solution axée sur le logiciel libre (Ubuntu) et que celle-ci soit comparée rationnellement à l'offre Windowsienne.

Nous parlons ici d'un petit contrat de 700 000 dollars. En effet, cette requête contre le gouvernement a permis aux gens du Journal La Presse de faire paraître samedi le 15 mars dernier un article complet sur le sujet. On y apprenait, entre autre, que le gouvernement du Québec débourse chaque année 80 millions de dollars en licence. À l'heure où les universités commencent à migrer vers le logiciel libre, l'Université de Sherbrooke et l'UQAM en tête de file, il serait temps de prendre conscience du choix social que nous avons à faire. Continuer à envoyer plus de 70 millions de dollars chaque année au sud de notre frontière, ou faire comme d'autres, et investir cette somme dans l'économie locale en payant des techniciens, des informaticiens et des programmeurs pour mettre à notre disposition le meilleurs des logiciels libres. En France, les députés n'ont plus de Windows, ils travaillent avec Ubuntu. Leur gendarmerie aussi. En Asie, ils développent leur propre solution basée sous Linux. Au Brésil et en Espagne, ils font la même chose. Alors, pourquoi pas nous ???

http://www.cyberpresse.ca/article/20080315/CPACTUALITES/803150888/5358/CPPRESSE

Le Club des Tiques

Je vous propose toujours d'animer un club pour amateur d'informatique et de technologie. Si vous avez envie de vous joindre à nous, de nous présenter vos TIC, pour vous renseigner, ou vous initier, nous vous attendons. Que vous préfériez les MP3, la photo numérique, la téléphonie IP, l'agenda électronique ou plus généralement l'informatique, écrivez-moi à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.tiques.stephanois.qc.ca